La Ménopause… Comment vous aider ? 

La Ménopause… Comment vous aider ? par Centre Koel : Institut de Beauté alternatif à la Chirurgie, Expert en Amincissement, Soins de la Peau et Épilation Définitive

La ménopause est une étape naturelle de la vie d’une femme, marquée par la fin de la période reproductive. Elle survient généralement entre 45 et 55 ans, et s’accompagne de changements hormonaux significatifs. La diminution des hormones œstrogènes, principalement, entraîne divers symptômes tels que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, la sécheresse vaginale, les sautes d’humeur et la prise de poids. La ménopause se subdivise habituellement en trois étapes : la préménopause, la ménopause, la postménopause. La préménopause représente la phase antérieure à la ménopause, caractérisée par des fluctuations hormonales plus marquées. 1. Quelles modifications corporelles surviennent lors de la ménopause ? Les principaux impacts de la ménopause sont les suivants : Perte d’hydratation de la peau, des cheveux et du vagin, Incontinence urinaire, Maux de tête, Fatigue, Prise de poids, Et risque d’ostéoporose. 2. Quels sont les symptômes de la préménopause ? La périménopause se caractérise par : une fluctuation entre cycles menstruels courts et longs, engendrant des règles irrégulières; l’apparition d’un syndrome prémenstruel avec seins tendus et humeur irritable; les premières bouffées de chaleur et sueurs nocturnes. 3. Comment déterminer si l’on est en préménopause ou en ménopause ? Un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme peut prescrire deux examens. La première étape implique l’analyse des niveaux d’œstradiol et de FSH (hormone folliculo-stimulante). Une faible concentration d’œstradiol conjuguée à une FSH élevée confirme la ménopause. Il analysera aussi l’âge, les symptômes et les phases des transformations. La ménopause ne survient généralement pas subitement du jour au lendemain. En fait, elle se déroule en trois étapes, qui peuvent prendre plus ou moins de temps. 4. Quelles sont les douleurs associées à la ménopause ? Outre les inconforts décrits au premier paragraphe, les fluctuations hormonales influencent les niveaux de fluides corporels, favorisant ainsi la rétention d’eau et de lymphe. Ce qui peut se traduire par un gonflement au niveau de l’abdomen et du bas-ventre, engendrant quelques gênes et douleurs. Et des douleurs articulaires et musculaires, affectant les genoux, les mains, les pieds, les épaules ou la nuque, qui sont parmi les symptômes les plus fréquents. 5. Est-ce que toutes les femmes grossissent à la ménopause ? Non, toutes les femmes ne prennent pas nécessairement du poids pendant la ménopause. Bien que certaines connaissent une prise de poids, d’autres peuvent maintenir leur poids ou même perdre du poids. Les changements de poids pendant la ménopause varient d’une personne à l’autre. 6. Comment déterminer la fin de la ménopause ? Pour déterminer la fin de la ménopause, un an d’aménorrhée est généralement considéré comme le critère de diagnostic. Si des doutes persistent quant à l’avènement effectif de la ménopause, un médecin peut opter pour un test de progestérone. Centre Koel aborde cette phase de la vie féminine en proposant des solutions comme la Luxopuncture. Cette technique non invasive utilise la lumière infrarouge pour stimuler des points d’acupuncture spécifiques, visant à rétablir l’équilibre énergétique du corps. Dans le contexte de la ménopause, la Luxopuncture peut contribuer à soulager les symptômes en favorisant la régulation hormonale et en atténuant les désagréments associés. Le suivi personnalisé chez Centre Koel implique une évaluation détaillée des symptômes individuels, permettant d’ajuster les séances de Luxopuncture en fonction des besoins spécifiques de chaque cliente. En parallèle, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé pour discuter des options disponibles et élaborer un plan complet adapté à chaque personne traversant la ménopause. La Ménopause n’a désormais plus aucun secret pour vous ! Et Centre Koel est là pour vous aider !

Les Rayons UVA, UVB, UVC Décryptés

Comprendre les Rayons UVA UVB UVC du Soleil et leurs Impacts sur la Peau par Centre Koel : Institut de Beauté alternatif à la Chirurgie, Expert en Amincissement, Soins de la Peau et Épilation Définitive

1.Comprendre les Rayons UVA, UVB et UVC et leurs Impacts sur la Peau 1.1.Les UVAs: Les UVAs ou ultraviolets A, sont une forme de rayonnement électromagnétique ayant une longueur d’onde plus longue que les UVB et les UVC. Ils représentent environ 95 % des rayons UV qui atteignent la surface de la Terre. Les UVAs peuvent pénétrer profondément dans la peau, causant des dommages et contribuant au vieillissement cutané prématuré, ainsi qu’au risque de cancer de la peau. Il est donc important de se protéger contre les UVAs en utilisant un écran solaire à large spectre et en limitant l’exposition au soleil, surtout pendant les heures de pointe. 1.2. Les UVBs: Les UVBs, ou ultraviolets B, sont une forme de rayonnement électromagnétique d’une longueur d’onde plus courte que les UVA. Ils représentent environ 5 % des rayons UV atteignant la surface de la Terre. Les UVBs sont principalement responsables des coups de soleil et sont associés à un risque accru de cancer de la peau, bien qu’ils jouent également un rôle essentiel dans la production de vitamine D par la peau. Une exposition excessive aux UVBs peut entraîner des dommages cutanés à court terme et à long terme. 1.3. Et les UVCs… alors ? Les UVCs, ou ultraviolets C, sont la forme de rayonnement UV la plus courte et la plus énergétique. Mais ils sont largement absorbés par la couche d’ozone et n’atteignent donc pas la surface de la Terre en quantités significatives. Ils sont utilisés dans diverses applications, notamment la stérilisation et la désinfection, en raison de leur capacité à détruire les acides nucléiques des micro-organismes. Les UVCs ne sont pas un facteur majeur dans les dommages causés à la peau, car ils sont largement filtrés par l’atmosphère terrestre. 2. Un coup de soleil est-ce une brûlure ? Oui, un coup de soleil est effectivement une forme de brûlure causée par une exposition excessive aux rayons ultraviolets du soleil. Ces rayons peuvent endommager la peau, entraînant des rougeurs, des douleurs et éventuellement des cloques. Un coup de soleil peut varier en gravité, allant d’une légère rougeur à une brûlure plus sévère nécessitant des soins médicaux. 3. Un indice de protection solaire 50 protège-t-il suffisamment la peau ? Un écran solaire avec un indice de protection SPF 50 offre une protection efficace contre les UVBs, en réduisant considérablement le risque de coups de soleil.  Cependant, pour une protection complète contre les rayons UVA et UVB, il est important de choisir un écran solaire à large spectre, qui protège contre les deux types de rayonnements. Assurez-vous donc que le produit que vous utilisez indique clairement qu’il offre une protection à large spectre pour vous protéger efficacement contre les UVAs et les UVBs. Les crèmes solaires contenant des minéraux naturels, tels que l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane, sont souvent considérées comme efficaces pour protéger la peau contre les rayons UV. Ces minéraux agissent en créant une barrière physique qui réfléchit les rayons du soleil loin de la peau. Cette action les rend efficaces contre les deux types de rayonnements UV, les UVAs et les UVBs. Cependant, l’efficacité d’une crème solaire dépend de divers facteurs, notamment la façon dont elle est appliquée, la quantité utilisée et la fréquence de ré-application. En général, les crèmes solaires à large spectre, qu’elles contiennent des filtres minéraux ou chimiques, offrent une protection adéquate contre les dommages causés par le soleil lorsqu’elles sont utilisées correctement. Nos Conseils et Recommandations Chez Centre Koel, nous proposons des crèmes solaires à large spectre avec des antioxydants. Et on ne le répétera jamais assez, les expositions solaires doivent être modérées et adaptées à votre type de peau. Il est vivement conseillé aux peaux claires de ne pas se surexposer pour obtenir un teint hâlé, même avec une protection solaire adéquate, au risque de causer des dommages à la peau. Si, pour des considérations esthétiques, vous souhaitez un teint hâlé, mieux vaut vous tourner vers les prestations de bronzage naturel sans UV qui dorera votre peau sans leurs méfaits, tout en l’hydratant et la gorgeant d’antioxydants. Sans ingrédients chimiques, Centre Koel propose le Bronzage Naturel Sun Koel. Maintenant, vous savez tout pour profiter des bienfaits du soleil sans abîmer votre peau !

Les Mystères de la Prise de Poids…

Les Mystères de la Prise de Poids par Centre Koel : Institut de Beauté alternatif à la Chirurgie, Expert en Amincissement, Soins de la Peau et Épilation Définitive

Dans cet article, Explorez les Mystères de la Prise de Poids : CENTRE KOEL vous aide à Comprendre les Obstacles Physiologiques et Trouver des Solutions Durables. La quête de la perte de poids s’avère souvent être un défi ! En effet, 95 % des personnes ayant suivi un régime minceur reprennent du poids après trois ans. Pourquoi notre corps résiste-t-il à la perte de poids à long terme ? Et quelles sont les clés pour surmonter cette résistance ? Cet article s’engage à répondre à ces questions cruciales. 1. L’inégalité homme-femme : Une Réalité Biologique L’inégalité homme-femme dans la quête de la perte de poids est bien ancrée dans la biologie. À l’adolescence, les hommes développent une masse musculaire favorisant une combustion plus efficace des calories. Leur métabolisme de base, représentant l’énergie dépensée quotidiennement pour maintenir le bon fonctionnement des organes, surpasse celui des femmes en raison de la dépense énergétique accrue des muscles. En revanche, la femme, génétiquement programmée pour la procréation, a une propension naturelle à stocker davantage de masse grasse pour répondre aux besoins potentiels de la grossesse. 2. L’Effet Yo-Yo Inévitable : Les Coulisses des Régimes Répétés Lors de régimes successifs, le corps suit un scénario bien orchestré : une première perte de masse musculaire précède celle de la graisse. Le corps, loin d’être irrationnel, cherche à préserver des réserves, anticipant d’éventuelles pénuries ou maladies. Cette diminution musculaire entraîne une baisse du métabolisme de base, forçant l’individu à réduire son apport alimentaire pour maintenir son poids. Le défi devient encore plus complexe en cas de régime sans protéines, cruciales pour la construction musculaire. Les régimes très restrictifs (moins de 800 calories par jour) plongent le corps dans une carence nutritionnelle et un état de stress. Le stress, notre ennemi numéro 1, déclenche des changements métaboliques, inhibant notamment l’hormone de satiété. Lorsque l’alimentation normale reprend, le corps compense en accumulant des réserves, rétablissant ainsi le statu quo pondéral. L’alternance entre restrictions et compulsions perturbe l’organisme, amplifiant carences, stress, fatigue, et rendant la perte de poids de plus en plus ardue. Une réalité que connaissent bien les sportifs qui jonglent entre prise de masse et sèche. 3. Les Déséquilibres Hormonaux : L’Équation Poids-Hormones Tout repose sur l’équilibre. Le poids et les hormones sont étroitement liés. En cas de déséquilibre, le corps a tendance à stocker davantage de graisses. 3.1 Quelques Exemples de Déséquilibre Hormonaux Un déséquilibre d’insuline est souvent coupable en cas de surpoids. Cette hormone, responsable du stockage énergétique, nécessite une régulation, impliquant notamment la limitation des aliments à indice glycémique élevé. Opter pour un petit déjeuner faible en sucre, mais riche en matières grasses et protéines, peut contribuer à maintenir cet équilibre. Un surplus d’œstrogènes entraîne un gain de poids et un stockage des graisses. Contrecarrer ce phénomène peut passer par une alimentation enrichie en légumes crucifères tels que le brocoli, les choux et la roquette, favorisant la détoxication des œstrogènes néfastes. Le soutien du foie dans cette détoxication peut également être apporté par des compléments comme le Chardon-Marie. 3.2 Leptine et Cortisol : L’Équilibre Hormonal pour une Perte de Poids Durable La leptine, l’hormone de satiété, joue un rôle crucial dans la gestion du poids. Un faible niveau de leptine peut entraîner des fringales et favoriser le stockage des graisses. Cultiver la sécrétion de leptine nécessite des pratiques alimentaires conscientes, comme manger lentement dans un environnement paisible. Prendre le temps de mastiquer la nourriture et garantir un sommeil adéquat contribuent également à maintenir des niveaux de leptine équilibrés. D’autre part, le cortisol, connu comme l’hormone du stress, peut altérer le métabolisme de base et compliquer la perte de poids à long terme. Pour contrer les effets néfastes du cortisol, intégrez des routines bien-être dans votre quotidien. Le yoga, la méditation, les exercices de respiration, une qualité de sommeil et des soins personnels sont autant de pratiques essentielles pour réguler le cortisol et favoriser un environnement hormonal propice à la perte de poids. 4. Les Défis Psychologiques : Les Rouages des Cercles Vicieux Les problématiques psychologiques peuvent souvent devenir des obstacles majeurs à une perte de poids durable. 4.1 Le Stress et ses Répercussions Hormonales Le stress déclenche la production de cortisol, incitant à stocker des graisses. Cette surproduction perturbe la sérotonine, l’hormone du bien-être, entraînant des comportements addictifs et une dépression temporaire. Les régimes restrictifs intensifient ces cercles vicieux, nuisant gravement à la santé mentale. 4.2 Stress et Cortisol : Un Duo Dévastateur Comme nous venons de l’expliquer, le stress déclenche une surproduction de cortisol, qui, à son tour, élève le taux de sucre sanguin pour fournir de l’énergie aux organes. Cette réaction incite les cellules graisseuses à stocker davantage de graisses. Le cortisol perturbe la sécrétion d’insuline, maintenant le sucre dans le sang et affectant la sérotonine, l’hormone du bien-être. Ces cercles vicieux, liés aux régimes restrictifs, au stress, à la compensation, et à la culpabilité, ont un impact significatif sur la santé mentale, pouvant même conduire à des troubles du comportement alimentaire et des problèmes psychologiques. La prise de conscience de ces dynamiques est cruciale pour une approche équilibrée de la perte de poids. 4.3 Dépasser les Obstacles Psychologiques pour une Perte de Poids Durable 4.3.1 Les Psycho-Freins Intérieurs Le changement nécessite une exploration intérieure. Selon le coach Tony Robbins, 80% du changement est psychologique. Identifiez vos croyances inconscientes, vos “psycho-freins”, qui peuvent saboter vos efforts pour perdre du poids. Comprendre ses motivations profondes est essentiel pour dénouer les obstacles. 4.3.2 Besoin de Réconfort, Compulsions Émotionnelles, Cercle Familial La dynamique familiale peut parfois rendre difficile la décision de perdre du poids. Le besoin de réconfort, souvent satisfait par la nourriture, peut devenir une habitude émotionnelle. Manger pour soulager le stress crée une dépendance émotionnelle. Jean-Philippe Zermati souligne que cette habitude ne résout pas les problèmes sous-jacents. La peur de la souffrance peut renforcer cette dépendance émotionnelle, faisant obstacle à une perte de poids durable.Décrypter ces liens complexes avec la nourriture est crucial pour rompre avec les comportements destructeurs. 4.3.3 Son Rapport au

Le Collagène… C’est Quoi ?

Qu'est-ce que le Collagène ? Article de Blog de Centre Koel, spécialiste beauté, et soins esthétiques novateurs visage et corps

Le collagène est une protéine fibreuse présente dans les tissus conjonctifs tels que la peau, les os, les tendons, les cartilages et les vaisseaux sanguins. Il offre soutien et structure à diverses parties du corps, jouant un rôle essentiel dans la résistance, l’élasticité et la régénération des tissus. Le collagène a plusieurs fonctions essentielles dans le corps humain. Il contribue également à la régénération cellulaire, favorise l’élasticité de la peau, et assure la cohésion des tissus conjonctifs. En somme, le collagène joue un rôle clé dans le maintien de l’intégrité physique et fonctionnelle de diverses parties du corps.   À partir de quel âge mon corps ne fabrique-t-il plus de collagène ? La production de collagène diminue généralement avec l’âge. À partir de la fin de la vingtaine ou du début de la trentaine, la production de collagène commence à ralentir progressivement. Cependant, le processus peut varier d’une personne à l’autre, et d’autres facteurs tels que le mode de vie, l’alimentation et l’exposition au soleil peuvent influencer la quantité de collagène dans le corps. L’importance de prendre soin de la santé de la peau et du corps en général à tout âge est donc mise en avant pour soutenir la production de collagène et maintenir une peau saine. Comment aider à mon corps à fabriquer du collagène ? Pour favoriser la production de collagène, vous pouvez adopter certaines habitudes de vie et choix alimentaires. Voici quelques conseils : 1. Alimentation équilibrée : Consommez des aliments riches en vitamine C (fruits citriques, poivrons) et en acides aminés essentiels (viandes maigres, produits laitiers, légumineuses) qui sont nécessaires à la synthèse du collagène. 2. Hydratation : Assurez-vous de rester bien hydraté, car l’eau est essentielle pour maintenir l’élasticité de la peau. 3. Protection solaire : Évitez une exposition excessive au soleil et utilisez une protection solaire pour prévenir les dommages cutanés qui peuvent affecter la production de collagène. 4. Suppléments : Des compléments alimentaires tels que la vitamine C, le zinc et les acides aminés spécifiques peuvent contribuer à soutenir la production de collagène. 5. Éviter le tabac : Le tabagisme peut nuire à la production de collagène et contribuer au vieillissement prématuré de la peau. 6. Exercice physique : L’activité physique régulière peut stimuler la production de collagène et contribuer à la santé globale de la peau et des tissus conjonctifs. En adoptant ces pratiques, vous pouvez aider à maintenir la production de collagène et à favoriser une peau saine et résistante. Quels aliments favorisent le collagène ? Certains aliments favorisent la production de collagène ou fournissent des nutriments essentiels pour le maintien d’une peau saine. Voici quelques-uns d’entre eux : 1. Aliments riches en vitamine C : Les agrumes, les fraises, les kiwis, les poivrons et les épinards sont des sources importantes de vitamine C, qui est cruciale pour la synthèse du collagène. 2. Aliments riches en acides aminés : Les protéines sont essentielles pour la formation du collagène. Viandes maigres, œufs, produits laitiers, légumineuses et fruits de mer fournissent des acides aminés nécessaires. 3. Aliments riches en cuivre : Le cuivre est un cofacteur essentiel dans la formation du collagène. On le trouve dans les noix, les graines, les légumes verts à feuilles et les fruits de mer. 4. Gélatine et bouillons d’os : Ils contiennent du collagène lui-même, bien que manger du collagène directement ne garantisse pas qu’il sera absorbé par le corps de manière significative. 5. Aliments riches en zinc : Les graines de courge, les noix, la viande rouge et la volaille sont de bonnes sources de zinc, qui joue un rôle dans la formation du collagène. 6. Aliments riches en vitamine E : Les amandes, les graines de tournesol et les épinards sont de bonnes sources de vitamine E, qui a des propriétés antioxydantes bénéfiques pour la santé de la peau. L’adoption d’une alimentation équilibrée qui inclut ces aliments peut contribuer à soutenir la production de collagène et à maintenir la santé de la peau. Quelles technologies esthétiques aident à fabriquer du collagène ? Plusieurs technologies esthétiques peuvent stimuler la production de collagène.  Parmi celles-ci, on trouve : 1. La Radiofréquence : Les traitements par radiofréquence chauffent les couches profondes de la peau, stimulant ainsi la production de collagène. 2. L’ipl : Les traitements par IPL créent de petites zones de dommages contrôlés dans la peau, incitant le processus de guérison et la production de collagène. 3. Les Micro-aiguilles – Microneedling : Cette technique utilise de fines aiguilles pour créer des micro-perforations dans la peau, favorisant la régénération et la production de collagène. 4. Les Ultrasons focalisés (Ultherapy) : Les ultrasons sont utilisés pour stimuler la production de collagène et raffermir la peau. 5. La LED (thérapie par la lumière) : Certains types de luminothérapie peuvent contribuer à la production de collagène en stimulant les cellules cutanées. Il est important de noter que les effets précis sur la production de collagène peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, y compris la condition de la peau individuelle et le protocole de traitement spécifique utilisé.   C’est pourquoi il est essentiel de consulter un professionnel de la santé ou de la dermatologie avant de choisir une procédure esthétique, car les résultats peuvent varier en fonction du type de peau, de la condition médicale et d’autres facteurs individuels. N’hésitez-pas à prendre conseil auprès de votre Centre Koel qui maîtrise et propose ces différents soins technologiques, afin de définir le traitement qui vous est le plus adapté et boostera le mieux votre production de collagène ! Nous offrons pour cela des Bilans Gratuits, sans aucun engagement. N’hésitez-pas à prendre rendez-vous en ligne ou nous appeler ! À très bientôt dans votre Centre Koel !

La Ménopause, on en parle ?

Traiter les symptômes de la ménopause grâce à la Luxopuncture chez Centre Koel

La ménopause est un processus naturel chez les femmes qui survient généralement entre 45 et 55 ans. La ménopause est causée par la diminution graduelle de la production d’œstrogènes et de progestérone, hormones responsables du cycle menstruel. Les ovaires cessent progressivement de libérer des ovules, entraînant des changements physiologiques puis la fin des règles. Les symptômes associés à la ménopause peuvent varier d’une personne à l’autre. Et les plus connues sont les bouffées de chaleur. Les bouffées de chaleur: comment viennent-elles ? Les bouffées de chaleur sont un symptôme courant de la ménopause. Elles sont principalement dues à la fluctuation des niveaux d’œstrogènes, qui affectent le thermostat interne du corps. Lorsque les niveaux d’œstrogènes chutent, le cerveau peut interpréter cela comme une augmentation de la température corporelle, déclenchant ainsi la réponse du corps pour se refroidir, ce qui se manifeste par des bouffées de chaleur et parfois des sueurs nocturnes. Bien que la ménopause en constitue la cause la plus fréquente, d’autres facteurs tels que le stress, l’anxiété et certains médicaments peuvent également provoquer des bouffées de chaleur. Prend-on du poids pendant la ménopause ? La réponse est oui. Beaucoup de femmes constatent une prise de poids pendant la ménopause. Les changements hormonaux, en particulier la diminution des niveaux d’œstrogènes, peuvent contribuer à une redistribution des graisses, favorisant souvent leur stockage autour de l’abdomen. De plus, le métabolisme tend à se ralentir avec l’âge, ce qui peut rendre plus difficile le maintien d’un poids stable. Il est important de souligner que la prise de poids pendant la ménopause n’est pas inévitable et peut être gérée avec un mode de vie sain, comprenant une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Il est alors recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés. Y a-t-il des traitements contre les désagréments de la ménopause ? Oui, il existe des traitements pour soulager les symptômes de la ménopause. L’hormonothérapie substitutive (HTS) est l’une des options les plus courantes. Elle implique la prise d’œstrogènes, parfois combinés à de la progestérone, pour compenser la diminution des hormones sexuelles. Cependant, l’HTS présente des risques et des avantages qui doivent être soigneusement évalués avec un professionnel de la santé en fonction de la situation individuelle de chaque femme. Des alternatives non hormonales, comme certains médicaments et changements de style de vie, peuvent également être recommandées pour atténuer les symptômes. Il est important que les femmes discutent de leurs symptômes et de leurs préoccupations avec leur médecin pour élaborer un plan de traitement adapté à leurs besoins spécifiques. Profitez des bienfaits de la Luxopuncture : le nouveau traitement contre les symptômes de la ménopause La Luxopuncture est une méthode non invasive qui exploite la puissance de la lumière infrarouge pour stimuler des points spécifiques du corps, offrant un soulagement efficace et naturel. Le Centre Koel propose cette approche novatrice pour atténuer les symptômes de la ménopause. Notre équipe a constaté des résultats encourageants chez de nombreuses femmes en atténuant les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et bien d’autres symptômes causés par la ménopause. La Luxopuncture offre une alternative prometteuse, complémentaire aux approches traditionnelles pour celles qui souffrent des désagréments de la ménopause et souhaitent les atténuer. Chez Koel, nous sommes déterminés à accompagner nos clientes dans leur bien-être pendant cette phase souvent délicate de la vie d’une femme en personnalisant nos traitements en fonction de leurs besoins spécifiques face à la ménopause. Pour aborder cette phase de votre vie en toute sérénité et au meilleur de votre forme, prenez rendez-vous dans votre Centre Koel le plus proche, pour découvrir comment la luxopuncture peut vous aider à améliorer votre qualité de vie pendant cette période de transition naturelle ! Nous serons ravis de vous rencontrer !

Koel vous dévoile tout sur les antioxydants !

Illustration Article Centre Koel vous dit tout sur les antioxydants pour Koel Blog Actualités Beauté et Bien-être

La nouvelle année ouvre un horizon plein de bonnes résolutions pour être en forme et en beauté. Ce nouveau départ passe par l’élimination des excès de fin d’année et un rééquilibrage de son mode de vie. Pour cela, Centre Koel vous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur les antioxydants, ces véritables gardiens de notre santé, notre forme et notre beauté, qui nous aident à combattre les radicaux libres et les effets néfastes de notre environnement. Et où vous les procurer ! Lisez vite ! On vous explique tout pour que vous soyez au meilleur de votre forme et démarrez cette nouvelle année au top ! Les antioxydants : Quésaco… ? Vous avez probablement croisé les termes flavonoïdes, zinc, sélénium, des antioxydants réputés pour leur capacité à prévenir le vieillissement prématuré et à combattre les radicaux libres.  Mais comment opèrent réellement ces antioxydants ?  Quel rôle jouent-ils dans notre organisme et quels avantages offrent-ils pour notre santé ?  Découvrez leur fonctionnement et les aliments qui les renferment dans cet article : 1. Les antioxydants : Qu’est-ce que c’est ? Les antioxydants, regroupent des molécules telles que la vitamine C, le glutathion, et la vitamine E. 2. Les antioxydants : Quels sont leurs bienfaits et leur rôle sur notre santé ? Les antioxydants maintiennent un équilibre essentiel au sein des cellules du corps humain et agissent en éliminant constamment les radicaux libres en excès de notre organisme. 3. Quels sont les risques d’un apport insuffisant en antioxydants ? Des déséquilibres peuvent survenir en l’absence ou en cas de carence en antioxydants, conduisant à un stress oxydatif. Ce dernier est associé à certaines maladies, bien que la causalité ne soit pas toujours évidente. Le déséquilibre peut résulter d’un déficit d’antioxydants dans l’alimentation ou de facteurs externes tels que la cigarette, l’alcool, la pollution, l’exposition au soleil, un exercice physique intense, ou certains médicaments. Et les radicaux libres dans tout ça ? Naturellement générés par l’organisme, les radicaux libres participent aux processus énergétiques. Les radicaux libres jouent un rôle crucial dans les mécanismes immunitaires, contribuant à la défense contre les invasions bactériennes ou virales. Bienfaiteurs pour les cellules dans des proportions normales, ils peuvent toutefois, en excès, entraîner la dégradation des protéines, de l’ADN, voire des parois cellulaires, déclenchant ainsi le “stress oxydatif” ou “stress oxydant”. Les Dangers d’un excès de radicaux libres dans notre organisme : En excès, les radicaux libres ciblent les cellules, endommageant spécifiquement leurs membranes et leur code génétique. Leur implication se manifeste dans le vieillissement prématuré de la peau, les cancers, les maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et la sclérose en plaques. De plus, ils sont associés à des affections comme la cataracte, l’arthrite, et les maladies cardio-vasculaires. Où et comment se procurer un apport suffisant en antioxydants ? 1. Une alimentation saine est la clef d’un apport suffisant en antioxydants : L’importance d’une alimentation saine pour maintenir la santé est indéniable, quelle que soit notre tranche d’âge. Les antioxydants abondent dans une variété d’aliments que l’on encourage à consommer régulièrement. 2. Quels sont les aliments à privilégier ? Les sources riches en antioxydants sont diversifiées, allant des fruits et légumes bio (de préférence), aux produits tels que les œufs, le beurre et la viande. Les principales vitamines associées aux bienfaits de ces aliments comprennent : – La Vitamine C : poivron, brocoli, goyave, oseille, citron, orange, kiwi, choux, papaye, fraises… – La Vitamine E : huile de tournesol, de soja, de maïs, beurre, margarine, œufs – La Vitamine A : foie, beurre, œufs… – Le Sélénium : poissons, œufs, viandes… – Le Zinc : fruits de mer, viandes, pain complet, légumes verts… – Les Polyphénols (flavonoïdes et tanins en particulier) : fruits et légumes, vin, thé…   3. Quels sont les aliments drainants riches en antioxydants à favoriser en début d’année pour éliminer les excès ? Certains aliments peuvent contribuer à réduire la cellulite en favorisant le drainage et en renforçant les tissus. Ainsi, le fenouil et le pamplemousse, riches en potassium, stimulent les échanges cellulaires et limitent le stockage lipidique. Le céleri et le concombre, aux propriétés diurétiques, facilitent le drainage, tandis que la sauce au soja et le thé vert, riches en flavonoïdes, renforcent les tissus et le retour veineux. Des recettes telles que le rouleau de printemps anticellulite et celles contenant curcuma, noix et gingembre sont recommandées. Toutefois, il est essentiel de compléter ces choix alimentaires par des soins maison, des massages et éventuellement des jets d’eau froide à la fin de la douche pour optimiser les résultats ! Et si cela ne suffit pas, votre Centre Koel est là pour vous aider !

Prenez rendez-vous

Centre Koel Angoulême & Cognac

Angoulême

  • 2 Av du Général De Gaulle
    16800 Soyaux
  • 09 81 06 13 73
  • angouleme@centrekoel.fr

Cognac

  • 23 Av d’Angoulême
    16100 Châteaubernard
  • 05 45 83 98 34
  • cognac@centrekoel.fr

Niort

  • ZC de la Mude, 21 Rte de La Rochelles
    79000 Bessines
  • 05 49 09 75 47
  • niort@centrekoel.fr

Saintes

Ouverture Prochaine Périgueux

  • Votre Centre Koel bientôt à Périgueux !

Nous contacter

Contactez-nous dès maintenant, nous vous répondrons dans les plus bref délais.